Juillet 2016Papilles et culture

Tout baigne dans l’huile…d’olives!

0

Papilles et culture

Par Nataly Dubé

 

huile oliveTout le monde connait les huiles d’olive. Je dis «les» parce qu’avec la multitude de sortes que l’on retrouve sur les tablettes, difficile de se retrouver parmi toutes ces bouteilles.

On doit comprendre qu’une olive verte est cueillie avant sa pleine maturité, une olive noire est pleinement mature et une olive rougeâtre est à mi-maturité.

Un litre d’huile nécessite 4 à 10 kg d’olives, selon leur variété et leur niveau de maturité, obtenu par l’extraction des matières grasses du fruit.

L’huile d’olive extra vierge est de l’huile d’olive vierge de première pression à froid, considérée comme la première qualité.

Les échantillons sont contrôlés pour obtenir un taux d’acidité ne dépassant pas 0.8%. Elle peut provenir d’un terroir spécifique d’où la qualité supérieure. D’une couleur verte et parfois tirant sur le jaune ocre, on la gardera pour les salades, sauces, mayonnaises, pâtes, etc. Évitez la friture, car cela détruira ses propriétés. L’économie d’argent et de qualité sont aussi à considérer.

L’huile d’olive vierge est à son état naturel, rien n’a été ajouté, rien n’a été retiré. Évaluée selon les mêmes critères que l’huile extra vierge, avec un taux d’acidité plus élevé – jusqu’à 2% – elle est moins appréciée des connaisseurs. On la gardera pour la friture légère, par exemple un poisson frit dans la poêle.

L’huile d’olive pure ou autre appellation du même genre, est un mélange d’huiles d’olive vierges et d’huiles raffinées qui ont été traitées avec des produits chimiques et ensuite chauffées et filtrées, à consommer pour la friture.

Recette de gâteau à l’orange et à l’huile d’olive

  • 3 oranges
  • 3 gros œufs
  • 2 tasses 1/2 de sucre
  • 1 tasse 1/2 d’huile d’olive régulière (pure) et non extra vierge
  • 1 tasse 1/2 de lait
  • 2 tasses 1/2 de farine tout usage
  • 1/2 cuillère à thé de poudre à pâte
  • 1/2 cuillère à thé de bicarbonate de soude
  • 1/2 cuillère à thé de sel

Préchauffer le four à 350°F.

Zester les oranges. Retirer ensuite la membrane blanche de la chair au couteau. Trancher les oranges en rondelles et réserver pour le service. Dans un grand bol, mélanger au fouet les œufs et le zeste. Incorporer 1 tasse de sucre, mélanger environ une minute, ajouter l’huile et ensuite le lait tout en brassant. Dans un autre bol, mettre le reste du sucre, la farine, la poudre à pâte, le bicarbonate et le sel.

Verser les ingrédients secs en trois fois dans le mélange liquide tout en brassant jusqu’à un mélange homogène. Verser le mélange dans deux moules à gâteau ronds ou rectangulaires beurrés, et cuire pendant 50 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent en ressorte propre.

Servir avec les quartiers d’orange, de la crème ou de la crème glacée.

Bon appétit!

Trouvailles

Précédent

Le service incendie de Saint-Ulric vous informe

Suivant

Lire plus dans Juillet 2016

You may also like

Juillet 2016

Du haut des airs

par Hugues Deglaire, biologiste Nous sommes cinq et nous écoutons les consignes du pilote. Il est 8 heures du matin. Puis, ceinturés sur le ...
Info-Municipalité

Information printanière

par Louise Coll, directrice générale/secrétaire-trésorière   Plusieurs personnes profitent du mois d’avril pour procéder au nettoyage et à l’entretien de leur terrain, faire ...

Commentaires

Laisser un message

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.