DécembreÉditorial

L’éditorial

0

par Sylvain Lessard

Hommage à nos bâtisseurs!

Comme plusieurs d’entre vous le savez, j’ai été membre du conseil d’administration du comité de développement pendant plusieurs années. J’ai agi en tant que président et trésorier. Ce comité se veut d’être un endroit de départ pour nos projets dans la communauté. Nous avions l’habitude à chaque début d’année de faire un tour de table en répondant à la question suivante : pourquoi tu participes au CLDRB et quel est le projet que tu veux mener?

Je me rappelle, il y a quelques années, Nataly Dubé, du Marché qui porte le nom de son père, s’était jointe à l’équipe du CLDRB. Elle a toujours mentionné qu’elle voulait doter Saint-Ulric d’une résidence pour personnes âgées. Trop de citoyens ont dû quitter notre Municipalité pour aller à Baie-des-Sables ou à Matane. Sans oublier que ce projet capital avait été mis dans notre plan de développement municipal, en plus d’être discuté dans les différent comités et généralement les membres comprenaient la nécessité de le faire.

Nataly est venu chercher des conseils, des contacts, de la confiance, du support et un peu de financement. Après quelques années, l’équipe de l’Entre-Gens était formée et elle a quitté le CLDRB afin de se consacrer à la réalisation de la résidence. Aujourd’hui, l’équipe de l’Entre-Gens est formé de citoyens qui sont en train de réaliser un projet majeur pour notre communauté! En plus de Nataly, le comité est composé de Pierre Lagacé, Fernand Beaulieu, Marius Lavoie, Ghislain Lévesque, Ginette Allaire et Réginald Lévesque. Chapeau à vous tous! Imaginez tout ce que nous pourrions faire si le développement de notre communauté était fait par des gens rémunérés au lieu de bénévoles…

Il y a certains citoyens et élus qui ne voient pas d’un bon œil le projet en raison de son coût, que le public ne doit pas investir dans le logement, que tout simplement ça pas d’allure ou toute raison qu’ils croient! Pourtant, il y a création d’emplois, de service et cela augmentera la population du village. Quelques terrains seront mis en vente près de la résidence.

Les maisons et appartements laissés vacants par le déménagement dans la résidence de la clientèle, permettra à de jeunes familles de s’établir dans notre village. Aujourd’hui, rien n’est gratuit, la situation financière de notre Municipalité est enviable et il est grand temps d’investir dans ce genre de projet afin de développer notre village et d’humaniser ce genre de service. Les gens pourront toujours vivre aux Bâtisseurs à Matane avec 400 autres unités ayant comme objectif premier la rentabilité. Ici à Saint-Ulric, le bâtiment appartient aux citoyens et l’objectif premier sera la qualité de vie.

Les propriétaires de la maison de l’Ange-Gardien doivent être inquiet de la situation, mais n’oubliez jamais que le soleil brille pour tous. En offrant un produit et un service différent, ils pourront tirer leur épingle du jeu. Avec le vieillissement de la population, il y aura suffisamment de clients pour tous, j’en suis persuadé.

Un citoyen me disait que le président du comité de l’Entre-Gens est en conflit d’intérêt, car c’est également notre maire. Selon Wikipédia, un conflit d’intérêt se défini comme suit :

(…)Un conflit d’intérêts apparaît ainsi chez une personne physique ayant à accomplir une fonction d’intérêt général et dont les intérêts personnels sont en concurrence avec la mission qui lui est confiée par son administration ou son entreprise(…)

Est-ce que le maire profite personnellement de la situation? Est-ce qu’il a profité financièrement du projet? Est-ce qu’il reçoit des faveurs de la Municipalité, du comité ou des fournisseurs? Dans sa position, s’il a pris soin de faire avancer le dossier, qui en profitera?

C’est un projet d’importance pour la communauté et si le maire fait avancer le dossier en portant les deux chapeaux, je ne vois aucunement l’ambigüité! Il ne profite pas personnellement du projet et c’est au bénéfice de la communauté.

Aujourd’hui, le projet de la résidence de l’Entre-Gens est en construction! Bientôt, le bâtiment prendra forme. Je suis très heureux pour la communauté, pour l’équipe de l’Entre-Gens et de nos ainées qui pourront continuer à vivre ici. Bientôt, plus besoin de s’expatrier loin de ses amis, de sa famille pour bénéficier de services adaptés aux citoyens qui ont bâti notre village.

6,1 millions de mercis à Nataly et à toute l’équipe d’avoir donné de leur temps pour la communauté.

Littérature jeunesse: thématique des fêtes

Précédent

La messe de minuit 1942

Suivant

Lire plus dans Décembre

You may also like

Collaborateurs

Roues d’apprentissage

par Véronique Boucher Vacances d’hiver à l’horizon, et vous cherchez des idées pour apprendre tout en vous amusant ? Nous vous proposons une ...
Décembre

Règlementation municipale: déneigement

En période hivernale, particulièrement lors des journées d’intempéries, de chutes de neige abondantes, nous sollicitons la collaboration de tous les citoyennes et citoyens ...

Commentaires

Laisser un message

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.