Actualités

Hommage au Dr Claude Dufour : un homme d’exception

Un président d’honneur de cœur et un chirurgien émérite
par Jocelyne Rioux

Le 3 août dernier, nous avons appris avec peine, le décès subit de notre illustre président d’honneur des Fêtes du 150e de Saint-Ulric, Dr Claude Dufour. Saint-Ulric est en deuil, la Matanie pleure sa mort. « Je suis sans mots… » était la phrase sur toutes les lèvres des gens qui l’ont connu: sa famille, ses amis, ses collègues, ses patients…, tellement la nouvelle a frappé fort. Mais, il faudra bien qu’ils sortent ces mots, pour exprimer notre profonde gratitude à cet homme, non pas ordinaire, ni extraordinaire mais à cet homme d’exception.

Pendant plus de 40 ans, j’ai eu l’immense privilège de côtoyer l’homme, le chirurgien et le président d’honneur. J’ai pu apprécier ses nombreuses qualités humaines. J’ai également été témoin de sa fougue, de son inlassable énergie et de son engouement certain à développer, voire défendre, l’hôpital de Matane.

Un homme d’exception
Dr Claude Dufour était un homme de cœur, de valeur, de labeur et de rigueur; un homme de tête, d’action et de conviction. Homme de devoir, de pouvoir, de savoir et d’espoir. Sans vouloir faire de panégyrique du regretté disparu, il m’apparaît honnête, du moins, de souligner, qu’il était un homme de tous les talents qui, en plus d’être un chirurgien émérite, était un historien sans faille, un enseignant passionné, un érudit sans bornes et un mentor chevronné.

Ses nombreuses aptitudes pour l’ébénisterie, l’horticulture et la photographie faisaient l’envie de bien des professionnels. Son amour pour la musique classique a certes contribué à affiner chez lui cette belle sensibilité, qualité tant recherchée dans le réseau de la santé. Rares sont les gens qui sont doués d’être à la fois artiste et scientifique. Lui, il l’était.

Chirurgien émérite
Avec le départ à la retraite, en décembre dernier du Dr Claude Dufour, l’hôpital de Matane n’a pas seulement perdu son chirurgien, elle a perdu son âme. Il a toujours manifesté un vif intérêt à son hôpital. Il a consacré son talent de chirurgien au profit des gens de la Matanie avec le plus grand professionnalisme. Dr Dufour était un homme engagé et dévoué. Combien de fois, il a défendu avec fougue et ténacité cet établissement!

Combien de fois, il a défoncé les portes de la direction pour conserver l’offre de services à la clientèle! Combien de fois il s’est investi dans les multiples restructurations du réseau afin d’améliorer les soins! Combien de fois il est monté au front pour défendre l’indéfendable! D’une disponibilité incommensurable, d’une compétence indéniable et d’une générosité remarquable, l’infatigable Dr Claude Dufour aura laissé une trace indélébile dans les couloirs de cette bâtisse jaune maïs. Pour toutes ces raisons et plus encore, il inspirait le respect et la confiance.

Il aura marqué notre vie de différentes façons. À lui seul, il aura incarné le Dr Welby, le Dr House, le Dr Doogie, le Dr Quinn et le bon Docteur. Parce qu’il était un bon docteur. Il faut plus que saluer tout ce travail accompli, il faut s’agenouiller devant une carrière aussi bien remplie et tout ce temps consacré au chevet des patients. À bien des égards, et maintes fois, il s’est oublié pour soigner, pour opérer, pour soulager, pour accompagner… Et, jamais, en aucun temps, pour tous les services rendus au personnel et à la population, il a demandé de passer la « carte ».

Président d’honneur
Dr Claude Dufour fût choisi comme président d’honneur des Fêtes du 150e parce qu’il était, entre autres, de la descendance directe du maire Jean-Charles Dufour, pour sa notoriété de chirurgien ulricois et pour ses services professionnels envers les Ulricoises et Ulricois mais, surtout pour le lien inébranlable qui unissait le Dr Dufour à son village natal.

Il était profondément attaché à Saint-Ulric et ne manquait pas une occasion de le mentionner à qui tendait l’oreille. D’une mémoire indéfectible, il racontait avec humour et précision des anecdotes de son village. Il se souvenait de tout: les lieux, les gens, la généalogie, les événements. Il avait le Saint-Ulric tatoué sur le cœur. D’une présence assidue aux activités et d’une grande disponibilité durant l’année des célébrations du 150e, il n’a pas manqué une occasion de renouer avec les gens de sa génération et d’échanger avec tout le monde. Il a été un ambassadeur hors du commun. Il arborait fièrement son épinglette des fêtes du 150e. Il a été un président d’honneur et de coeur. Tellement merci, Dr Dufour, d’être embarqué avec nous dans cette belle aventure. Saint-Ulric se souviendra, à son tour.

Quand la fatalité rencontre l’invincibilité!
La mort a eu raison de celui qu’on croyait intouchable. Lui qui a tant sauvé des vies sans que l’on puisse sauver la sienne. Quelle ironie! Aujourd’hui, par le biais de ce journal, nous voulions lui rendre un dernier hommage, à titre posthume, hélas! Dr Claude Dufour laisse un vide immense derrière lui. Nous n’oublierons jamais ce grand homme, cet ami inestimable, ce collègue irremplaçable, ce tandem administratif rigoureux, ce chirurgien si compétent. Cet homme tant apprécié. Il aura donné son dernier « coup de bistouri » dans le cœur de tous les gens laissant ainsi le souvenir d’un homme d’exception.

Au nom du Comité organisateur des Fêtes du 150e de Saint-Ulric, des Ulricoises et Ulricois, nous offrons aux familles et amis, nos plus sincères condoléances. Et encore une fois, adresser un tribut de reconnaissance, à toi, cher Dr Dufour.

Ab imo pectore

Merci « mon » Dr Dufour et repose en paix.

Mgr Belzille sous la loupe

Précédent

Lire plus dans Actualités

Commentaires

Laisser un message

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.