Comité 150e anniversaire de St-UlricInfo-OrganismesNovembre

Chronique du 150e

0

par Jocelyne Rioux

Au crépuscule des Fêtes du 150e de Saint-Ulric, nul besoin de vous dire que c’est avec une joie profonde et une fébrilité certaine que j’ai animé la soirée de clôture au vignoble Carpinteri, le 4 octobre dernier, devant une salle remplie à pleine capacité.

Sous des airs de jazz, animée par un magicien époustouflant, l’ambiance était vraiment «magique». De magnifiques tableaux comme 3e legs furent remis à la municipalité dévoilant ainsi les noms des 5 gagnants des bourses de 500$.
En ces circonstances, merci était un mot bien insuffisant pour exprimer toute notre reconnaissance à la population ulricoise, aux parents, aux amis et à tous ceux qui, de près ou de loin, avaient participé, quelle que soit la façon, à la réussite des festivités entourant le 150e.

Des remerciements à la hauteur du travail fourni par les comités, les organisations, la municipalité et tous ceux qui nous ont accompagnés tout au long de cette merveilleuse aventure, furent multipliés. Impossible de ne pas mettre aux premières loges, les partenaires financiers et les précieux commanditaires.

En cet instant et plus que jamais, le Comité du 150e a également exprimé toute sa gratitude envers Dr Claude Dufour pour avoir tenu de façon exceptionnelle son rôle de président d’honneur. La population a découvert l’homme derrière le titre. Il est, pour Saint-Ulric, plus qu’un Ulricois de souche, il est un Ulricois de cœur. Un 5 à 7 digne du grand Saint-Ulric.

Les chroniques du 150e étaient une tribune formidable pour me tourner, un tant soit peu, vers de petites tranches de vie historiques bien particulières. Elles étaient pour moi, une façon de faire revivre le passé, mon passé. Rien d’historique.

Quand ma mémoire confronte l’histoire, n’en déplaise aux lecteurs, mes récits sont tout simplement subjectifs, personnels, sélectifs et affectifs. Puisqu’il est impossible de se rappeler de tout, les souvenirs s’étiolent et ne sont que quelques bribes d’informations qui survivent à l’épreuve du temps pour reconstruire ma petite histoire de vie.

Il était fort probable qu’ils soient incomplets. Cependant, me serait-il permis, de faire une dernière incursion dans les méandres de ma mémoire pour nommer le nom de lieux, de personnes, juste pour le plaisir.

Juste pour se rappeler. Une dernière fois! Je n’ai jamais su pourquoi ça s’appelait «Ile de la tortue»? Pourtant, je m’y suis baignée souvent. Qui de ma génération n’a pas fréquenté la cantine chez Berg, la cantine Adèle, la cantine chez Liliane, le bar chez Pierre? Qui ne connaissait pas Marbé, l’artiste peintre? L’austère magasin des demoiselles Dion? La garde Lebrun et sa «vaccine»? La coiffeuse Mariette Talbot qui nous faisait des coupes rondes ou chin girl?

Que de lieux, de personnages ont existé au cours des 150 ans de mon village! Et il y avait, ce bon docteur!

Dr Viateur Roy, photo collection Hélène Lagacé

Le Dr Viateur Roy. Cet homme de grande valeur. Ce médecin de famille qui n’a jamais manqué un jour de travail. Qui était disponible jour et nuit. Qui a mis au monde presque toute ma génération et celle qui l’a suivie. Qui a accompagné les familles autant dans la maladie que dans la mort, au bureau comme à domicile, pendant près de 40 ans. Un notable du temps, mais combien humble et modeste.

Lorsque je descendais les marches pour entrer dans ce lugubre bureau à l’odeur de chloroforme afin de me faire extraire une dent, j’observais avec fascination ce lieu étrange. Je me rappelle qu’il y avait même une pharmacie. Derrière cet immense bureau, un beau monsieur à la voix douce et chevrotante souriait tout le long de la consultation et d’une main tremblotante remettait les consignes écrites à mes parents.

Il savait tant de choses! Quand il a troqué son stéthoscope pour des vacances bien méritées, des petits trous dans sa mémoire se sont mis à se former, et au fil du temps, sont devenus de plus en plus nombreux, prenant toute la place de son savoir. Hélas! Il ne nous faudrait surtout pas oublier ceux qui oublient. Merci Dr Roy pour votre inlassable dévouement et votre contribution remarquable au sein de la communauté ulricoise.

Le Comité des Fêtes du 150e est à la recherche de photos des activités tenues tout au long des festivités 2019. Si vous avez de belles images, vous pourriez voir votre photo publiée dans une brochure souvenir du 150e que nous réaliserons au cours des prochaines semaines.

Vous pouvez les faire parvenir à jocelyne_rioux_25@hotmail.com. Nous vous communiquerons également la reddition de compte remise à Patrimoine canadien lors de notre assemblée générale annuelle.

 

Un survol du projet de résidence pour aînés

Précédent

Message aux Ulricois

Suivant

You may also like

Décembre

Comité culturel de Saint-Ulric 

Par Jocelyne Rioux, présidente J’aime Noël… J’aime Noël. Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie. Pour mille et une raisons. Pour les décorations, ...

Commentaires

Laisser un message

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.