AvrilInfo-Organismes

Le Comité culturel de Saint-Ulric

0

Par Jocelyne Rioux, présidente 

Un soutien qui se prend bien

À quel âge est-on vieux ? 50, 65, 80 ans ? Je ne sais pas trop. J’aime croire que l’âge, c’est dans la tête et qu’un chiffre ne suffit pas pour définir « le grand âge ». Il y a trop de facteurs à prendre en compte. Et les personnes aînées ne sont pas toutes vieilles… Le Comité culturel endosse cette philosophie et son désir de s’impliquer davantage auprès de cette tranche d’âge est indéniable. Afin que nos aînés et aînées ne ressentent pas de l’obsolescence, le Comité culturel a déposé, en juillet 2023, un projet au gouvernement du Québec qui agrémenterait, tout en arts et en culture, la vie des aînés et aînées de la communauté Ulricoise. Fébrile dans l’attente d’une réponse favorable, c’est en février dernier que le Comité culturel a appris que son projet a été retenu. Quelle bonne nouvelle !

Le Comité culturel Saint-Ulric recevra un important apport financier pour la réalisation de son projet de la participation à la création, les aînés animés par les arts et la culture présenté dans le cadre du programme Québec ami des aînés (QADA), volet Soutien aux actions locales et régionales, édition 2023-2024, pour un montant de 37 790 $, échelonné sur deux ans.

QADA, c’est quoi ?
Le programme Québec ami des aînés vise à accroître la qualité de vie des aînés dans leurs communautés. Pour ce faire, il offre une subvention pour la réalisation d’activités qui contribuent à l’atteinte des objectifs gouvernementaux en matière de vieillissement actif. Plus particulièrement, le volet Soutien aux actions locales et régionales vise à soutenir financièrement des projets de démarrage de nouvelles activités, d’adaptation d’activités existantes, ainsi que de déploiement d’activités.

Notre projet, c’est quoi ?
De la participation à la création, les aînés animés par la culture et les arts est un projet qui vise la participation et l’inclusion sociale des personnes aînées par l’art et la culture afin d’améliorer leur qualité de vie. Le projet propose trois volets : 1. la formation-création par des ateliers, 2. des sorties et des visites culturelles et 3. des activités-spectacles. Les personnes aînées, qui assisteront aux diverses activités en tant que participants et lors des ateliers de toutes formes d’art, deviendront des créateurs en réalisant leurs propres œuvres. Le projet comporte également l’organisation et la tenue d’événements spéciaux soulignant les différentes fêtes prévues au calendrier. Toutes les personnes aînées de la municipalité seront acceptées dans le projet sans discrimination aucune et profiteront, occasionnellement, d’un transport collectif pour se rendre aux activités plus éloignées. Le projet s’échelonnera de février 2024 à février 2026.

Nos aînés seront plus jeunes que jamais à Saint-Ulric, car le projet permettra d’ajouter de la vie aux années. Le projet utilise les arts et la culture pour briser l’isolement, favoriser un vieillissement actif, combattre l’âgisme et retisser les liens sociaux de la communauté. Alors, le Comité culturel souhaite ardemment une grande participation des personnes aînées aux activités.

Pas de relâche pour le conte
La dernière journée du relâche scolaire s’est déroulée dans une ambiance festive au centre communautaire Northland Power, le 9 mars, à Saint-Ulric. À la suite des activités Bingo, soupe et tire organisées par le Club de ski de fond et de raquettes, le Comité culturel, pour sa part, a offert l’heure de contes et de plaisirs, qui a su, soyons honnêtes, charmer la trentaine de participants.

Pour cette occasion, l’assistance a pu entendre la talentueuse écrivaine, artiste littéraire, dramaturge, conteuse et comédienne, Stéphanie Pelletier, qui a reçu plusieurs prix, notamment le prix Jovette-Bernier, décerné par les organisateurs du Salon du livre de Rimouski en 2023. Stéphanie nous a amenés dans son univers et a su captiver son auditoire en racontant, entre autres, Mimi est à boutte (finalement, faire de la raquette, ça peut être plaisant !) et des pirates pas ordinaires où Kraken est vraiment un gentil monstre des mers, et ce, entrecoupé par ses poèmes et devinettes. Quand l’imaginaire rencontre le littéraire, l’histoire ne peut être qu’extraordinaire ! Merci, Stéphanie Pelletier, de nous avoir livré, de façon magistrale, tes si beaux contes.

Et quel ne fut pas notre enchantement d’entendre les enfants raconter, à leur tour, les contes rédigés lors des ateliers d’écriture à l’école avec assurance, intonation et une éloquence certaine ! Jolyane Sirois avec Coco tomes 1 et 2, Évelyne Desrochers, avec Lucye, et Joseph Bérubé-Bélizaire avec Ti-Guy tomes 1-2-3 ont su captiver le public déjà conquis. Un gros merci à la municipalité pour son soutien financier à cet événement dans le cadre du Programme Voisins solidaires, Espace muni.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Des nouvelles de Saint-Ulric

Précédent

Le Club des 50 ans et plus de Saint-Ulric

Suivant

Lire plus dans Avril

You may also like

Commentaires

Laisser un message

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.