Août 2013Info-Organismes

Le retour des jeunes en région: un impact économique important

0
Infos-Organismes
par Johanne Fournier

Les services offerts par le Carrefour Jeunesse-emploi (CJE) région Matane contribuent au maintien et à la création d’emplois des jeunes de 16 à 35 ans. Parmi ses services, le programme Place aux jeunes apporte un souffle nouveau en favorisant le retour de jeunes originaires de la région ou d’ailleurs, qui arrivent avec une formation qu’ils sauront mettre à profit dans les différents secteurs économiques de la Matanie.

La grande majorité des jeunes qui reviennent, c’est pour le travail, spécifie l’agente de migration, Marie-Claude Soucy. Au début, il y a généralement une période de transition assez brève où ils habitent chez leurs parents, oncles ou tantes, pour ensuite s’installer dans la région.»

14 nouveaux citoyens

Au cours des trois derniers mois, quatorze jeunes, qui ont eu recours aux services de Place aux jeunes, se sont établis dans la Matanie afin de répondre à une offre d’emploi spécifique. De ce nombre, un seul a perdu son emploi. «Parfois, le conjoint ou la conjointe ne travaille pas encore, mais la majorité d’entre eux vont chercher un emploi», ajoute Mme Soucy.

Afin de favoriser le retour des jeunes dans la région, le CJE met à leur disposition la bourse Contact, qui consiste en une entente favorisant l’établissement des jeunes au Bas-Saint-Laurent. Cette bourse offre un soutien dans leurs démarches pour l’obtention d’un emploi, la réalisation d’un stage d’études ou le démarchage entrepreneurial, en défrayant une partie des coûts liés au déplacement dans la région.

Solde migratoire positif

Pour la première fois depuis plusieurs années, la Matanie a obtenu, en 2011-2012, un solde migratoire positif de + 6. «Ça signifie que ceux qui sont arrivés dans la région sont plus nombreux que ceux qui en sont partis», explique l’agente de migration.

Une nouvelle tendance se dessine: bien qu’ils soient déjà installés au Québec et qu’ils aient leur permis de résidence permanente, 70% des jeunes qui choisissent la Matanie proviennent d’un autre pays. «Au début, c’était principalement des jeunes de Matane qui voulaient revenir dans leur région, souligne Marie-Claude Soucy. Maintenant, ils proviennent de partout. Mais la majorité de ceux qui sont originaires d’ici ne quitteront généralement pas la région. Le sentiment d’appartenance s’est développé quand ils sont partis.»

D’ailleurs, le CJE projette de mettre en place un réseau de parrains et marraines pour les immigrants, afin de les soutenir dans leur cheminement et leur adaptation.

Autres services du CJE

Parmi les programmes, notons Jeunes en action. «C’est un service d’intégration socioprofessionnelle pour les jeunes de 18 à 24 ans, explique Mme Gauthier. L’intervenant aidera le jeune là où il est rendu. A-t-il un problème de drogue ou d’alcool? Veut-il retourner à l’école ou se trouver un lieu de stage?

On l’aide en fonction de sa situation et de ses besoins.» Un autre programme, Idéo 16-17, offre les mêmes services, à l’exception qu’il s’adresse aux jeunes de 16 et 17 ans.

Nommons aussi Desjardins Jeunes au travail, financé par les caisses populaires Desjardins. Cet été, 21 entreprises de la Matanie ont profité du programme pour embaucher des jeunes de 15 à 18 ans qui en sont à leur première expérience de travail.

retour des jeunes en région

L’équipe du Carrefour Jeunesse-emploi région Matane: Catherine Boucher, Bertoni Coulombe, Claudie Fillion, Benoit Grenier, Sophie Gauthier, Marie-Claude Soucy, Annie Sénéchal et Josiane Bouchard. (Photo Johanne Fournier)

La Table jeunesse de la Matanie offre du soutien financier

Précédent

Vers un regroupement des caisses Desjardins de la Matanie

Suivant

Lire plus dans Août 2013

You may also like

Décembre

Comité culturel de Saint-Ulric 

Par Jocelyne Rioux, présidente J’aime Noël… J’aime Noël. Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie. Pour mille et une raisons. Pour les décorations, ...

Commentaires

Laisser un message

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.