AoûtInfo-Organismes

Compte-rendu de l’AGA de L’Ulricois

0


par Sylvain Lessard, président du journal par intérim

AGA
Une foule en liesse s’est présentée lors de notre Assemblée Générale Annuelle qui a eu lieu le 8 juillet dernier. Merci de votre forte présence à cet évènement, démontrant l’appui incroyable des citoyens, élus et organismes de la région. Ceci démontre à quel point vous tenez à votre mensuel communautaire: Cinq personnes étaient présentes, un peu moins que l’an dernier… Nous comprenons que vous aviez des BBQ, de la balle-donnée et autres activités. L’été c’est fait pour jouer et non pour participer à des AGA! Donc, voici un résumé de l’AGA.

Rapport d’activités
Lors de la dernière année, il y en a eu du changement au sein de l’équipe du journal!
• Au graphisme, Cynthie Blanchette, graphiste de longue date du journal chevronnée, a remis la souris du montage à Gilles Boudreault. Maria Wallart fût l’érudit de la langue de Molière se joignant à l’équipe au même moment que Gilles à l’été 2019. Catherine Maquet a également contribué en 2019 à l’épanouissement de notre média communautaire avec ses péripéties de délocalisation familiale. Elle fût administratrice du journal une grande partie de 2019, jusqu’à son déménagement ailleurs dans la Matanie. Comme convenu, Pascale Gagné a terminé son mandat de présidente le 31 décembre 2019.

• Début 2020, coup de théâtre! Gilles nous informe qu’il vend sa maison et repart au Saguenay. Maria nous annonce que son conjoint change de boulot et retourne chez elle dans les Laurentides. Depuis novembre 2019, les Ulricois font la connaissance d’une famille nouvellement arrivée dans le village. Le hasard faisant bien les choses monsieur est graphiste professionnel! L’équipe du journal rencontre David Lefebvre et accepte le mandat en mars 2020. Véronique Boucher, la conjointe de David, rédige du matériel au journal depuis mars 2020 également.

• En décembre 2019, le journal augmente le nombre de page passant de 8 à 12 pages en couleur.
• Plusieurs collaborateurs continuent à informer la population, des nouvelles chroniques, une section jeux, lecture jeunesse, critique musicale et bien plus.
• Le principe du membership n’a pas été bien mis en application. Quelques noms sans plus, liste perdue et différentes difficultés rencontrées…

Finances
Premièrement, l’AGA a inclus les mois de janvier 2019 à mars 2020. Dorénavant les fins d’années au journal se termineront le 31 mars de chaque année. Ceci permet de faciliter les chiffres en raison des exigences du ministère de la Culture et des Communications.

Les revenus du journal comprennent les revenus de publicité de 2455$, 500$ provenant du Soutien à l’action bénévole et 11 609$ du ministère de la Culture pour un total de 14 564$. Les dépenses comprennent les frais d’impressions de 8303 $, 5963$ en indemnisation aux responsables du journal (correcteur, graphiste, webmestre…), 200$ pour le site web, 114,95$ pour l’achat d’un disque dur externe et 35$ de frais bancaires, pour un grand total de 14 615.95. Il y a eu un déficit de 51.95$ pour l’année de 15 mois du 1er janvier 2019 au 31 mars 2020.

Prévisions Financières 2020-2021
En considérant le même montant de ventes publicitaires, la subvention du ministère de la Culture, le journal devrait recevoir 14 378$ pour l’année. Les dépenses d’impression de 8 429$ en augmentation en raison du nombre de page qui est plus important, les frais d’indemnisation de 7950$ en hausse en raison de l’augmentation du nombre de page à produire, les frais pour le site web et les frais bancaire qui devraient être similaires ceux de l’an passé. Ceci risque d’occasionner un manque à gagner de 2236$.

Plusieurs pistes de solutions sont à explorer afin de réduire le déficit envisagé, telles l’augmentation du nombre de publicités dans le journal, plus de partenariats, une demande d’aide financière à déposer, la mise en place d’un système de soutien citoyen du journal local.

Projet 2020-2021
Comme tel, après une augmentation du nombre de page passant de 8 à 12, puis à 16, le défi de la prochaine année sera de continuer à fournir du contenu intéressant, diversifié et pertinent. Donc, chers lecteurs, si vous avez du matériel, une expertise nous avons besoin de vous.

L’Ulricois a pour objectif d’être plus présent sur le terrain, de faire une meilleure identification des membres et de bonifier le contenu web avec des capsules vidéo ou audio. Les promotions publicitaires, les partenariats et un système de soutien à votre journal seront mis en fonction prochainement.

En conclusion, la dernière année fût remplie de changements et de défis et les bons commentaires furent nombreux. Merci à tous nos lecteurs et longue vie à L’Ulricois!

Les responsabilités environnementales de la MRC de la Matanie à l’égard des ciyoyen.nes

Précédent

Chronique bien-être: le pouvoir des optimistes

Suivant

Lire plus dans Août

Commentaires

Laisser un message

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.