CollaborateursJuillet

Rendez-vous avec la famille

1

par Réal Lévesque, p.m.é

Lors de la soirée d’ouverture des Fêtes du 150e de notre paroisse et de notre village de Saint-Ulric, plusieurs m’ont demandé une copie de mes réflexions en lien avec l’importance de la famille. Jusqu’en octobre, vous pourrez les lire.
D’entrée de jeu, permettez-moi de nous rappeler une phrase de John Donne (1624) que nous connaissons tous et toutes «Aucun homme n’est une île…» Aucun homme, aucune femme n’est une île, dirions-nous aujourd’hui.

Nous n’existons qu’en lien avec une famille: un papa, une maman et des frères et sœurs. La famille est ce qui nous fait vivre, est ce qui nous met en mouvement à chaque matin, est ce qui nous fait être.

Une famille n’existe pas seule non plus; elle existe en lien avec un village ou une ville. S’en éloigner devient un manque et y revenir vient combler ce vide affectif. On s’attache à sa famille. On s’attache à son village.

Mystère au garage Fournier

Précédent

Rapport du maire

Suivant

Lire plus dans Collaborateurs

You may also like

Août

Mgr-Belzile sous la loupe 

Par Marie-Hélène Bouillon, agente de réadaptation Surveillez vos boites courriel pour les messages, en prévision de la rentrée scolaire prévue pour le vendredi ...
Août

Chronique café

Par Carolane Asselin Les 6 clés d’un café réussi L’eau L’eau de qualité entraîne un café de qualité ! En tant qu’ingrédient principal du ...
Août

Littérature jeunesse

Par Véronique Boucher Boumbidoum Écrit et illustré par Valérie Picard Aux éditions Monsieur Ed Boumbidoum est une drôle de créature appelée Dingplouf. Sa ...
Collaborateurs

Chronique café

Par Carolane Asselin Le café infusé à froid alias « cold brew » De plus en plus populaire depuis quelques années, cette nouvelle manière facile ...

1 Commentaire

  1. Malheureusement j etais present l orsque mr fournier as ete frappe je venais tout juste de lui parler et retournais dans l auto ou j etais passager lorsque une autre auto passapres de moi et le chauffeur me dit je pense que j ai frappe quelcun je me suis hate pour constater un des pires souvenirs de ma vie et par un hasard je devins citoyen de st ulric sur la route athanas beaucoup se souviendront demoi Marcel Chasse

Laisser un message

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.