Info-MunicipalitéOctobre 2013

La politique nationale de la ruralité est renouvelée

0
Info-Municipalité
par Johanne Fournier

Lors de son passage aux assises annuelles de la Fédération québécoise des municipalités, la première ministre Pauline Marois a annoncé le renouvellement de la Politique nationale de la ruralité. Les investissements de 470 millions$ seront répartis sur dix ans.

«Notre gouvernement franchit un grand pas pour l’avancement des territoires ruraux en plaçant la MRC au cœur de la nouvelle politique, a soutenu Mme Marois. Avec cette entente bonifiée de quelque 70 millions$, nous réaffirmons notre engagement concret envers les communautés rurales.»

La Politique, qui prendra fin en 2024, permettra l’élaboration et le démarrage de projets structurants pour les communautés rurales. Pour ce faire, une nouvelle génération de pactes ruraux verront le jour. Ils seront basés sur une concertation intersectorielle et un réseau élargi d’agents de développement rural.

«Cette nouvelle politique donnera aux milieux des moyens efficaces pour assurer une ruralité forte, inspirée et inspirante, en complémentarité avec les milieux urbains et au bénéfice de l’ensemble de la société québécoise», estime la première ministre.

Partenariat fiscal et financier avec les municipalités

Dans la foulée des négociations entourant la prochaine entente Québec-municipalités, Pauline Marois a également annoncé que, à la demande des organisations municipales, son gouvernement prolongerait d’une année l’entente sur le partenariat fiscal et financier. Selon elle, ce sursis permettra d’achever les négociations en cours.

Par ailleurs, le montant prévu par le gouvernement pour le remboursement de la taxe de vente du Québec (TVQ) aux municipalités passera de 472 millions$ à 482 millions$ l’an prochain. Aussi, il n’est pas question, pour la première ministre, de réduire les montants transférés aux municipalités.

Ruralité

La première ministre Pauline Marois a annoncé le renouvellement de la Politique nationale de la ruralité.
(Photo Johanne Fournier)

La Matanie se mobilise pour faire face aux enjeux du vieillissement

Précédent

Les enjeux énergétiques du Québec : Tenir compte de la réalité des régions rurales

Suivant

Lire plus dans Info-Municipalité

You may also like

Commentaires

Laisser un message

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.