Info-OrganismesOctobre

Des poètes chez les Ulricois

0

par Jocelyne Rioux, présidente

De Rimbaud à David Goudreault, la poésie revêt des formes variées. Elle s’écrit, se lit, se récite. Lorsqu’on la découvre, la poésie peut s’avérer à la fois apeurante et trippante. Quand les mots deviennent mélodie et que les syllabes suivent le rythme, nous pouvons alors, saisir l’émotion de l’auteur à travers son poème.

Du vers à la prose, de madame Odette Bernier à Anick Arsenault, Saint-Ulric inspire et influence les poètes, qu’ils soient connus ou pas. Nous avons eu le bonheur d’entendre le poème Lune à l’occasion de l’activité Mouvances cet été et à l’automne, lors des Journées de la culture. Sous la plume de François Larocque, laissons-nous bercer par ses mots.

LUNE par François Larocque, auteur
J’écris lune.
Satellite de la terre tétant son lait au soleil.
Bronzant sa bedaine claire et pleine jusqu’à satiété.
Ventre lactaire et fœtal.
Germinateur de l’absence à la plénitude.
Rotondité qui se creuse concave et qui se berce convexe.
Rocking-chair de femme porteuse aux bois retors.
Aux boires tard.
Ronde horloge des temps androgènes.

J’écris lune.
Au quart. À la demie. Aux trois quarts. Une.
Cité parcellaire de déserts et de cratères.
D’heures creuses et de quartiers latins.
De déjeuners aux croissants et de soirées lune de miel.
Ruche jouissante de roches volcaniques constituée.
Salle de passion et de jalousie.
Prunelles rouges creusées par le dard des flashes bleus.
Œil crevé des promesses rompues.
Œil de foudre froide et soumise.
J’écris lune.
Lune des sorciers.
Lune des sabbats.
Mauvais sorts qui s’abattent sur la terre de misère.
Ressort des chats noirs, vautours, chacals, squelettes et lézards.
Poudre de perlimpinpin contre la folie des grandeurs.
Lune de fiel saoulant de rancœur les pactiseurs du diable.
Revenants et parvenus vivants du veau d’or.
Lune de pépites multiformes jaune fromage.
Trappes hallucinatoires et alléchantes prêtes à dissoudre le mal.
Festins de félins filous, de minous malins aux matins des licous assassins.

J’écris lune.
Flottante dans l’étang.
Nénuphar blanc qui s’étale sur la nuit parsemée d’yeux de grenouilles et de crapauds.
Lune d’eau de lit nanti d’herbages.
Lune dodelinant au gré de l’onde.
Flot chevelu menant à bon port la môle chaude.
Lune fidèle à la mer.
Poisson-lune. Poisson-globe. Terre-océan.
Lune mâle.
Accouplement millénaire des lunes qui en ont marre et marre et marée marée.
Disque accroché dans le ressac.
Flux et reflux.
Haut le cœur et bas le cœur. Pace maker.
Tantôt éclipse, tantôt éruption. Cycle menstruel.

J’écris lune.
J’écris l’autre.
Une autre fois.

Patrimoine solidaire prépare son assemblée de fondation

Précédent

Théâtre à Saint-Ulric : appel de projets

Suivant

Lire plus dans Info-Organismes

You may also like

Août

Comité culturel de Saint-Ulric 

Par Jocelyne Rioux, présidente Un été bien rempli Pas de repos cet été pour le Comité culturel, puisque celui-ci participe aux différentes activités ...
Août

Fable à compléter

LE CORBEAU ET LE RENARD Maître Corbeau, sur l’arbre, Tenait une fleur. Maître Renard, de sa maison, Lui dit à peu près cela ...
Info-Organismes

L’Ulricois sur le terrain

Par Véronique Boucher  Portes ouvertes à la Résidence L’Entre Gens  Le 4 juin dernier avaient lieu les portes ouvertes à la nouvelle résidence pour ...

Commentaires

Laisser un message

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.