CollaborateursJuillet

Chronique : Pas Du Luxe

0

par Chantal Poirier

Parce que sur le long terme, payer mieux, c’est payer beaucoup moins.

Jean Verret fonde en 1991 l’Atelier V Cuir, à Saint-Romuald. L’atelier déménage à Saint-André-de-Kamouraska en 2012 et dans la foulée, son fils Julien fait le saut vers le Bas-Saint-Laurent pour s’impliquer dans l’entreprise. Maroquiniers d’expérience, ils ne cessent de développer de nouveaux produits en ayant un souci constant de répondre aux besoins de leurs clients de fabriquer de beaux objets utiles et durables.

Atelier V Cuir

Leurs produits-phares sont les sacs et portefeuilles en cuir véritable et de haute qualité, évidemment. Le type d’objets que vous garderez toute votre vie et que vous pourrez éventuellement faire réparer parce qu’ils sont bien conçus, avec des matières durables. Jean et Julien privilégient la santé de notre économie, la production de qualité plutôt que la quantité. Leur credo : « Prendre le temps de faire les choses, à la main, pièce après pièce : voici comment Atelier V Cuir fait vivre son art au quotidien. »

Je vous invite à aller visiter leur boutique en ligne au www.ateliervcuir.com et à les suivre sur Instagram et Facebook. Ils participent (habituellement) à de nombreux salons et événements à Montréal, Québec et Toronto. Si vous vous souvenez de la chronique à propos de l’entreprise Le Tenon et la Mortaise, vous trouverez intéressant de savoir qu’ils sont voisins, amis et collaborateurs sur différents produits.

Si le travail du cuir vous intéresse, le Centre des métiers du cuir de Montréal, qui opère en association avec le Cégep du Vieux-Montréal, offre une formation de trois ans. Tous les parcours en métiers d’art offerts au niveau collégial (qu’ils soient associés au Cégep du Vieux-Montréal ou au Cégep de Limoilou) comprennent, en plus d’une formation technique de haut niveau, des cours de design, de comptabilité, de démarrage d’entreprise et de gestion d’atelier. Dans chacun des cas, ces cours sont très complets et adaptés à la réalité des artisans d’aujourd’hui.

Présentation d’album: Carte mère de Catherine Major

Précédent

Pour sortir de l’impasse du racisme

Suivant

Lire plus dans Collaborateurs

Commentaires

Laisser un message

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.