Info-OrganismesMai

Un mot du Comité culturel de Saint-Ulric

0
Par Jocelyne Rioux, présidente du Comité culturel Saint-Ulric
Du parascolaire, source de plaisir…
Une collaboration avec l’école Mgr-Belzile
La culture à l’école fut bien présente dans nos écoles du village et des rangs depuis les premières décennies du XXe siècle. À l’époque, les élèves de Saint-Ulric étaient initiés à la musique, à la littérature et au théâtre. Vers les années 1970, des cours de piano et de chant étaient offerts en parascolaire au Couvent du Saint-Rosaire ou à domicile. Des cours de solfège et de dessin étaient aussi donnés aux écoliers. Et cette tradition s’est poursuivie.
L’école est une voie privilégiée pour l’accès et la sensibilisation aux arts et à la culture. Elle est certes un acteur important au développement social, intellectuel, athlétique et artistique des enfants. Le Comité culturel Saint-Ulric s’est donné comme mission de promouvoir, soutenir et encourager la pratique et les initiatives artistiques et culturelles des enfants de l’école Mgr-Belzile. De concert avec la directrice Anne-Renée Nadeau et avec l’agente de réadaptation, Marie-Hélène Bouillon, et à la suite d’un sondage réalisé auprès des élèves, des activités culturelles en parascolaire ont été initiées à l’école Mgr-Belzile en mars dernier. Par le biais de ces activités, les enfants pourront, entre autres, acquérir de nouvelles habiletés, se découvrir d’autres aptitudes, exploiter leur talent ou simplement s’éveiller à d’autres horizons.
De la danse en ligne 
Qui a dit que la danse en ligne était réservée aux plus âgés ? La danse en ligne est une pratique courante au Québec depuis 1960 qui rejoint tous les types de styles musicaux et toutes les tranches d’âges. Et les bienfaits sont nombreux ! En plus d’être entrainante, sociale, amusante, la danse en ligne permet d’améliorer les fonctions cardiaque et respiratoire, d’augmenter la concentration, d’aider à l’orientation de l’espace et d’améliorer la mémoire. Pas facile de retenir toutes ces chorégraphies ! Heureusement, la pratique en groupe, l’un derrière l’autre, l’un à côté de l’autre, permet à madame Mireille Giroux, enseignante en anglais, de diriger les pas de ceux qui ne suivent pas… Une fois par semaine, deux groupes d’élèves de l’école Mgr-Belzile s’expriment au rythme de la musique et de la bonne humeur !
Du ukulélé 
Apprendre à jouer d’un instrument de musique, c’est pouvoir créer et s’exprimer autrement. Et les bienfaits sont nombreux. Les enfants développent de l’autonomie, de la persévérance, de la discipline, de la mémoire et apprennent à s’investir régulièrement. La musique rend heureux, c’est scientifiquement prouvé. Comme il y avait des ukulélés disponibles à l’école Mgr-Belzile, deux groupes de futurs « virtuoses » peuvent bénéficier des connaissances musicales et de l’immense talent du dynamique et chevronné professeur de musique, monsieur Angel Blanco de l’École de musique de Matane. Deux groupes de cinq élèves peuvent désormais faire danser leurs petites mains de débutants sur cet instrument ressemblant à une guitare. Mais au fait, qu’est-ce qu’un ukulélé ? Le ukulélé (prononcé oukoulélé) est un instrument à quatre cordes pincées des îles Hawaï. Il a été adapté du cavaquiño (cavaquinho) portugais , un genre de guitare dont la sonorité mate et grêle rappelle celle du banjo. Beaucoup d’application et de plaisir dans ces sessions d’éveil musical !
Des ateliers d’écriture 
Écrire nous rend heureux, c’est aussi scientifiquement prouvé. Écrire libère la pensée, permet de développer sa créativité, de stimuler sa mémoire, aide à vivre ses émotions, à se projeter, et plus encore. Les vertus de l’écriture ne sont plus à faire et madame Angèle Laferrière, retraitée de l’enseignement en littérature au collégial, l’a bien compris puisque, deux fois par semaine, elle anime des ateliers d’écriture à deux groupes d’élèves très participatifs, les mercredis et jeudi midi. Ils ont entre leurs mains des cahiers d’écriture personnalisés afin de conserver toute cette belle créativité. N’allez pas croire que ce sont des cours de français traditionnels ! Que non ! Beaucoup d’échanges dans le plaisir avec les pairs, des exercices pour permettre de découvrir de nouvelles façons de s’exprimer, de jouer avec les mots. Ils ont déjà fait des histoires à trous, des poèmes, leur portrait chinois, inventer des histoires tout en respectant leur style, en développant leur vocabulaire et en faisant la correction de leur langue. Viendront d’autres défis avec les mots aimés et ceux détestés, les couleurs, les sonorités, les calligrammes et autres, jusqu’à la fin mai.
Des remerciements au personnel enseignant 
Il serait inconcevable de terminer cette chronique sans remercier chaleureusement le personnel enseignant de l’école et du parascolaire ainsi que tous ceux qui gravitent autour de l’élève, pour que celui-ci puisse apprendre tout en s’amusant, comprendre les bienfaits des efforts consentis et développer son intérêt pour la culture. Le Comité culturel espère poursuivre son partenariat avec l’école Mgr-Belzile et parrainer à nouveau d’autres projets culturels, afin que les enfants de Saint-Ulric puissent en bénéficier et se découvrir diverses passions pour leur plein épanouissement. Qui sait !

Un défibrillateur externe automatisé (DEA) disponible à tous les citoyens de la municipalité de Saint-Ulric

Précédent

Le mot du Maire

Suivant

Lire plus dans Info-Organismes

You may also like

Info-Organismes

Chronique jardinage

Par Georgette Rémillard Octobre signifie la fin de nos récoltes dans notre région. Il est temps de faire le ménage du potager. Ne ...
Info-Organismes

La Fabrique de Saint-Ulric

Par Carole Ouellet À toutes les personnes qui s’intéressent aux œuvres d’art de l’église de Saint-Ulric, ce livre est conçu pour vous. Il ...

Commentaires

Laisser un message

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.