Info-OrganismesJuin

Le Comité culturel de Saint-Ulric

0

Par Jocelyne Rioux, présidente

« Si les scientifiques ont émis des hypothèses sur la création de l’univers, je peux bien me permettre, en cette fête des Mères, d’imaginer mon propre scénario sur l’élue de la maternité… »
Quand Dieu créa l’humanité, il se glorifia devant la beauté de ses deux créatures humaines. Le résultat était sublime. Cependant, pendant six jours, il chercha désespérément à diviser les tâches de façon que tout soit équitable entre Adam et Ève. Ainsi, ils seraient heureux et auraient beaucoup d’enfants. La survie de l’espèce serait assurée.

Or, à qui devait-il bien confier la plus lourde tâche, la plus grande responsabilité, le don le plus précieux ? Qui, entre Adam ou Ève, serait l’élu de la fécondité ? Qui endosserait le rôle le plus fondamental de l’histoire de l’humanité ? Qui pourrait embrasser cette fonction sans jamais rien demander en retour ? Qui assumerait ce rôle en vouant un amour inconditionnel à sa progéniture ?

Qui, malgré neuf mois d’attente et vingt heures de souffrance, accepterait généreusement de prêter son corps et de le voir changer ? Qui y consacrerait sa vie pendant plusieurs années ? Qui accueillerait la fatigue aussi bien que la visite ? Qui accepterait de faire le guet jour et nuit ? Qui s’inquiéterait pour tout et rien ? Qui pourrait occuper plusieurs fonctions et faire plusieurs choses en même temps tout en inspirant la sécurité, la chaleur et la protection avec une sollicitude infatigable ? Qui serait capable de sacrifices tout en étant dotée d’une immense patience ? Qui, entre le panier de lessive et la tarte aux pommes, consolerait, soutiendrait, soignerait, éduquerait et cajolerait ? Et avec qui tout irait bien, parce qu’elle serait là ?

Après quelques secondes de réflexion, Dieu n’avait d’autre choix que de léguer cette puissante faculté de donner la vie, voire cet unique privilège, à la femme, puisqu’elle possédait tous les attributs et toutes les qualités requises. Quant à l’homme, le rôle de pourvoyeur, de protecteur et de compagnon lui serait confié et il le doterait d’une force physique plus importante que celle de la femme, faisant de lui un être indispensable pour les travaux extérieurs et la rénovation !

C’est fort à quel point une mère, même absente, est présente. J’ose croire que cette histoire n’est qu’une lubie, mais sachez que ce texte traduit bien l’importance d’une maman. « Ah ! vous dirais-je les mamans », que « vous êtes les plus belles du monde ! » Bonne fête des Mères !
Un dîner chantant pour nos mamans.

Afin de souligner la fête des Mères, le 8 mai dernier à la résidence L’Entre Gens, le Comité culturel, en collaboration avec l’école Mgr-Belzile, a organisé une activité tout en musique afin d’agrémenter le repas du midi des résidents et résidentes. Cette vénérable tâche a été confiée au chef de la chorale « Une petite gêne sur scène », monsieur François Larocque. Il a choisi soigneusement un répertoire de chansons sur le thème des mamans et, s’accompagnant à la guitare, les a chantées avec sa belle voix douce, agréable et prenante.


Aussi, la participation des élèves de l’école Mgr-Belzile a été fortement appréciée par les résidents et résidentes. Quelques-uns sont venus présenter des échantillons de leurs apprentissages effectués lors des ateliers en parascolaire. Nos artistes en danse, sous la supervision de Mélissa, ont charmé l’assistance avec une chorégraphie dans un style country, rythmée et exécutée avec une belle fluidité et un grand dynamisme. Pour sa part, la talentueuse Kim est venue interpréter la pièce « Ah ! vous dirais-je maman » au clavier et a mérité une avalanche d’applaudissements. Enfin, pour clore cette belle fête des Mères, les artistes bricoleurs ont confectionné, spécialement pour les mamans, de belles cartes de souhaits qu’ils ont distribuées eux-mêmes sous la supervision de Stéphanie et Paméla. Et même si elles n’étaient pas des mères biologiques ou adoptives, sachez que toutes étaient, aux yeux des enfants, des « mères veilleuses »…


À surveiller, nos activités dans le cadre du programme QADA.
Plusieurs activités gratuites sont au programme au mois de juin. Suivez-nous sur Facebook pour connaitre les détails des événements. L’inscription aux ateliers de création est obligatoire à notre courriel : comite150@mail.com. Qu’ils aient lieu à la résidence L’Entre Gens, au centre communautaire Northland Power ou ailleurs, toutes les personnes aînées sont invitées à participer. Afin de vous assurer d’être informé de nos activités, vous pouvez aussi devenir membre du Comité culturel moyennant 1 $ pour cinq ans. Ainsi, vous recevrez un courriel vous avisant de la tenue de chaque activité ou événement.

Quelques dates à retenir (voir aussi les affiches ci-jointes) :

Le 6 juin : « Les chemins de traverse » avec Frédéric Boivin à la résidence L’Entre Gens à 14 h 30.

Le 12 juin : Atelier de broderie avec Line Paquet au centre communautaire Northland Power de 13 h à 16 h.

Le 19 juin : Atelier de poterie avec Alice Douet au centre communautaire Northland Power de 13 h à 15 h.

Le 20 juin : 5 à 7 dansant avec Danielle et Martin au centre communautaire Northland Power.

Le 22 juin à 19 h 30 et le 23 juin à 14 h : CinéclectiC, quatre courts-métrages entrecoupés par des prestations artistiques : chanson, danse, slam et improvisation au Théâtre du Vieux Garage.

Des nouvelles du Comité culturel de Saint-Ulric

Précédent

Le club des 50 ans et plus de Saint-Ulric

Suivant

Lire plus dans Info-Organismes

You may also like

Info-Municipalité

Le mot du maire

  Par Michel Caron Bonjour citoyennes et citoyens de Saint-Ulric. Érosion des berges Le 9 mai dernier, notre Municipalité s’est vu octroyer une subvention ...
Collaborateurs

Mgr-Belzile sous la loupe

Par Marie-Hélène Bouillon, agente de réadaptation C’est bientôt la fin de cette année scolaire qui fut sous le signe du changement. Beaucoup de ...
Info-Municipalité

Des nouvelles de Saint-Ulric

Par Cathy Clément, coordonnatrice municipale Des postes disponibles dans les différents comités de Saint-Ulric. Comme vous le savez sans doute, le recrutement de ...
Collaborateurs

Littérature jeunesse: Hugo

Par Véronique Boucher Hugo Écrit et illustré par Catherine Braun-Grenier Aux éditions Fonfon Hugo est un petit chien, de race carlin, abandonné dans ...

Commentaires

Laisser un message

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.