CollaborateursNovembre

Chronique bien-être : la réceptivité

0

par Francine Rémillard, massothérapeute

La réceptivité

Quand nous sommes fermés à l’abondance, on ne peut rien recevoir.

Quand nous sommes trop ouverts, on ne peut rien retenir de ce qu’on a reçu.

Si l’on faisait comme l’oiseau: ouvrir et fermer nos ailes avec souplesse et équilibre… Cela créerait toute la place pour remplir notre vie de ce dont on a besoin et libérer ce qui doit être rejeté pour voler en toute légèreté.

Je souhaite un temps des Fêtes rempli d’abondance positive à vous tous de l’équipe du Journal ainsi qu’à tous les Ulricois et Ulricoises!

 

Le Cercle de Fermières de Saint-Ulric

Précédent

Jeu de société à découvrir

Suivant

Lire plus dans Collaborateurs

You may also like

Collaborateurs

Mgr-Belzile sous la loupe

Par Marie-Hélène Bouillon, agente de réadaptation Novembre est passé, la neige est arrivée et nous filons droit vers le congé des fêtes qui ...
Collaborateurs

Littérature jeunesse

Par Véronique Boucher L’hiver, ce parfait moment pour commencer la lecture d’un bon livre, enveloppé dans une couverture avec en prime, feu de ...
Collaborateurs

Les bouquineries    

  Par Anick Arsenault En lutte Fabien Toulmé Dans cette bande dessinée, les parcours de trois militantes sont racontés en une centaine de ...

Commentaires

Laisser un message

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.