CollaborateursJuillet

Canicules et… espoir de pluie!

0

par A J Bordeleau

Il fait chaud même à l’ombre
L’air est humide et pesant
J’en arrache en dehors et en dedans

Entre l’ombre et la lumière
Un feuillu a son pesant d’or
La terre s’ennuie de l’eau

Les gazons jaunissent
Le sol se poussière
Les ruisseaux ne chantent plus

J’espère les FF (fronts froids)
Une pluie fraîche
Un coup de vent

Par deux fois cet été
Ce plaisir est venu
Les gens souriaient

Plus que trente c’est trop
Vingt-deux c’est mieux
En dedans comme en dehors

Je me suis levé pour écouter
La pluie douce tomber
doucement…
presque tendrement

Et au matin ça s’est calmé
Pour me permettre d’en profiter
Doucement…
presque tendrement

Et comme chaque journée
J’ai fait ma tournée
Lentement….
Avec tendresse assurément

Parcours assaisonné
parfums en fossés
odorants
presque chatoyants

Et les poireaux bien arrosés
se lèvent en toute sérénité
pour donner un calmant
aux cultivateurs implorants

Et voilà que l’humidité
se prépare avec acuité
à d’autres durs moments
…exubérants

Au-delà des champs éloignés
en couches disposées
lourd sera le temps
espérons pas trop longtemps!

Et mon décor
Toujours fidèle
Me comble de beauté

Chronique bien-être

Précédent

Livre jeunesse: Narval licorne de mer

Suivant

Lire plus dans Collaborateurs

Commentaires

Laisser un message

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.