Chronique incendieMars 2016

Le service incendie de Saint-Ulric vous informe

0

bandeau_CHRONIQUE INCENDIE

par Gaétan Bergeron, directeur incendie

 

Caserne incendie 17

 

Bonjour à tous! En ce début du mois de mars, le pire de l’hiver (si hiver il y a eu) devrait être derrière nous et le retour des journées ensoleillées annoncent que le printemps sera au rendez-vous encore cette année.

Le beau soleil nous séduit par ses rayons, les routes sont invitantes. Beaucoup de véhicules y circulent sans qu’on ait la moindre idée de ce qu’ils transportent. Depuis l’arrivée du F-A Gauthier, un nouveau produit circule sur les routes. Ce produit est le gaz naturel liquéfié (GNL) UN 1972. Le GNL est une forme de carburant routier de plus en plus présent sur nos routes. Il peut être transporté en grande quantité à l’intérieur d’un camion-citerne ou d’une remorque-citerne à double parois contenant un isolant thermique. Le GNL est entreposé dans les réservoirs à une température de -162° C (-260° F.). Sans odeur, sans couleur, plus lourd que l’air jusqu’à -100° C (-148° F), non toxique, il peut être suffocant (asphyxiant) par le déplacement de l’oxygène lors de sa vaporisation (changement de l’état liquide à l’état vapeur), ratio d’expansion de 600 pour 1 lors de sa vaporisation. Le GNL déversé dans l’environnement s’écoule initialement comme un liquide et peut être endigué pour en limiter l’étendue avant qu’il ne se change en vapeur. Le GNL est un gaz inflammable liquéfié par réfrigération contenu à l’intérieur d’un réservoir à double parois.

Malgré que les essais ont démontré que le risque d’explosion d’un réservoir est quasiment nul, des précautions doivent être prises lorsque la paroi extérieure a été endommagée ou chauffée durant une certaine période de temps. Aucun incident n’a été signalé à la National Response Center (NRC) dans les 12 derniers mois. (Bibliographie: LNG Spill Control and Fire Suppression Course.Texas. Août 2011.)

Le jeudi 4 février dernier, nous avons fait une pratique sur les matières dangereuses. Le but de cette pratique était de reconnaitre les numéros de produits des gaz inflammables et de pouvoir apprendre à reconnaitre les dangers de ces produits lors d’interventions impliquant trains ou véhicules routiers selon le guide HAZMAT sur les matières dangereuses.

Il est à noter que nous sommes toujours à la recherche de nouveaux candidats pour se joindre à notre brigade. Communiquer avec Louise Coll au 418 737-4341 ou avec moi au 418 560-2772.

Toute l’équipe de la caserne 17 vous souhaite un beau printemps et prudence sur les routes.

La Penderie vous accueille de nouveau en 2016

Précédent

Vous préférez le film ou le livre ? 2e partie

Suivant

Lire plus dans Chronique incendie

You may also like

Commentaires

Laisser un message

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.