Place aux lecteursSeptembre 2013

Le courage et la jeunesse, heureusement!

0
Place aux lecteurs
par France Vézina

On ne peut certainement pas dire que la planète se porte bien. On peut même dire que ça va plutôt très mal. Les drames, les tragédies de toutes sortes et les désastres écologiques se chevauchent à un point tel qu’il y a des jours où je me demande si l’espèce humaine ne fonce pas littéralement à toute vitesse dans le mur, entraînée bien malgré elle par quelques multinationales, compagnies et individus qui ne se préoccupent que d’eux-mêmes, de leurs millions et leurs milliards. Ils n’en auront jamais assez. Après eux, le déluge, quoi!

Heureusement, oui, heureusement, il y a les gens ordinaires, des gens comme vous et moi qui, tous les jours et toutes les nuits, se relèvent les manches et continuent de vivre malgré tout. Je pense, par exemple, à la tragédie encore toute récente de Lac-Mégantic qui, en l’espace de quelques secondes, a détruit le centre-ville et causé la mort de 47 personnes, à cause des dirigeants de la MMA qui n’ont d’autres soucis, dans l’existence, que de faire du fric, toujours plus de fric, peu importe les lourdes conséquences dans la vie des autres, n’hésitant pas une seconde à mettre jour et nuit en péril des populations entières. Je pense au courage de tous ces gens qui, malgré le choc énorme, la douleur et la peine, se sont vite relevés et pris en main pour tout remettre en état, en dedans comme en dehors d’eux. Heureusement, oui, ces gens-là, gens de mon pays et de tous les pays du monde, existent! Et parmi eux, il y a des jeunes, beaucoup de jeunes qui ne demandent qu’à vivre sur une planète vivable qui cesserait d’être la proie des tyrans, des multinationales et des compagnies de malheur hypothéquant leur avenir.

Cette jeunesse, dont il est beaucoup question dans L’Ulricois d’août, qu’il faut protéger et soutenir à tout prix, cette jeunesse porteuse de toute l’espérance du monde et sans qui l’avenir n’existerait pas. On peut dire qu’à peu près tout L’Ulricois d’août est consacré à la jeunesse et cela m’enchante. Que ce soit les excellents articles et photos de Johanne Fournier faisant l’éloge du théâtre Une petite gêne sur scène et des onze jeunes comédiens et de leur metteur en scène, Francois Larocque, ou qu’il s’agisse du retour des jeunes en région ou encore de Julien Bigras de la Table jeunesse de la Matanie leur offrant du soutien financier pour leurs projets, c’est tout à fait rafraîchissant de lire de bonnes nouvelles porteuses d’espérance.

Heureusement, il y a la mer, les mouettes, les cormorans, les canards plongeurs et les oies de passage à Saint-Ulric, ces grandes migratrices encore indemnes qui ne sont pas engluées de pétrole! J’ai vu, il y a quelques années, un documentaire extraordinaire – dont j’ai oublié le titre – où on les suivait de très proche durant tout le parcours de leur migration. J’aurais souhaité être l’une d’elles. Je crois bien qu’en visionnant le film, je me suis sentie faisant partie de leur espèce et de leur voyage qui se poursuit sur je ne sais plus combien de kilomètres et qui n’est pas sans de nombreux périls. Cette cohésion et cette harmonie entre elles m’ont enchantée et rassurée puisque quand l’une est fatiguée d’être parmi les premières en tête du voilier, d’autres les remplacent aussitôt.

Heureusement, il y a le courage, la vie et l’entraide!

Bernaches

Des bernaches canadiennes, communément appelées «outardes», se préparant à leur grand voyage vers le sud. (Photo Johanne Fournier)

Une première exposition pour Jovéval

Précédent

Rentrée du Club des 50 ans et plus de Saint-Ulric

Suivant

Lire plus dans Place aux lecteurs

You may also like

Août

La Tourbière

par Danielle Ross Ah! La Tourbière!!! Dans mon enfance qui me semble bien loin tous les hommes travaillaient à la tourbière Non pas ...
Novembre

Du Badminton à Saint-Ulric

par Sylvain Lessard, sylvainjlessard@hotmail.com Tous les lundis soir à partir de 18h15, à l’école Mgr. Belzile, prix à discuter, pour information contactez Sylvain ...

Commentaires

Laisser un message

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.