Info-OrganismesSeptembre

La culture à Saint-Ulric

0
Anick Arsenault Photo : Guy Ouellet

par Jocelyne Rioux, présidente du comité culturel

À notre plus grand bonheur, la culture n’a pas pris de vacances cet été à Saint-Ulric. La population a besoin de culture, de musique et de rassemblements, et c’est pourquoi le Comité culturel a collaboré avec ARTs3-sdf et Fo@ire — collectif pour la présentation de l’événement Mouvances 2021 et avec Les Éditions L’Écrou pour le lancement du livre de poésie d’Anick Arsenault.

Même si le Comité n’y a pas contribué financièrement, il serait inconcevable de ne pas souligner également, la fabuleuse pièce de théâtre « Fiesta au manoir hanté » texte et mise en scène signés François Larocque. Respectant le rythme du déconfinement et des mesures sanitaires toujours en vigueur, ces événements se sont révélés à proximité des gens et furent grandement appréciés.

Mouvances : 24 juillet 2021 Quelle merveilleuse journée ! Quelle belle activité culturelle ! Quelles excellentes prestations ! Que de talents ! Sous un soleil radieux, pour ne pas dire de « plomb », plusieurs artistes se sont produits au parc des Rives affichant une vitalité peu commune entre la rivière et la mer.

Sans reprendre la programmation, les prestations de nos Ulricois étaient savoureuses. Andrée Gendron, avec son conte « La poétesse », Olivier Garot avec le conteur muet ; le petit Mouvance, François Larocque, Béatrice Bernard-Lessard et Catherine Larocque avec la lecture du poème « Lune » un numéro humoristique et un chant pour leur finale, nous ont transportés chaleureusement dans leur univers. Inutile d’insister sur la qualité des textes et de leur présence sur scène.

Nous avons eu aussi l’immense privilège d’accueillir l’auteur léandais Gérald Tremblay pour le lancement de son livre : La nuit des coyotes. Généreux, avec sa voix douce et modulée, il nous a fait la lecture d’un extrait de son roman « Ulric et la jument ». Ceux qui ont assisté à cet événement ont pu découvrir l’immense talent en art sonore de Benoit Poulin, Robin Servant, Zoé Thibault et Marc Tremblay qui ont joué de leur instrument au rythme de ce que la nature avait à leur offrir. Et elle était généreuse ; un moment féérique et majestueux.

De sa bouche à nos oreilles, Billy Creig a fait valser son harmonica pour le plus grand plaisir du public. Les arts visuels étaient aussi bien présents avec Katy Rioux, portraitiste et Marko Tonich, le monsieur ami des cerfs-volants. Le directeur artistique Rodolphe-Yves Lapointe peut être fier de ce beau succès. Nous rêvons déjà d’une seconde édition l’an prochain avec le même beau temps et qui sait, aurons-nous peut-être la chance de contempler une œuvre d’art d’André Lapointe ?

François Larocque, Béatrice Bernard-Lessard Catherine Larocque
Photos : Guy Ouellet, 24 juillet 2021

 

Andrée Gendron Photos : Guy Ouellet, 24 juillet 2021

 

Olivier Garot Photos : Guy Ouellet, 24 juillet 2021

Le quatuor musical : Benoit Poulin, Robin Servant, Zoé Thibault, Marc Tremblay.
Photos : Guy Ouellet, 24 juillet 2021.

Lancement du livre de poésie « Habitantes » Anick Arsenault. « Douce poésie ! Le plus beau des arts ! » Il fallait assister au dernier lancement de la maison d’édition québécoise L’Écrou, le samedi 7 août dernier, dans notre belle église de Saint-Ulric pour témoigner de cette citation d’Apollinaire. Magicienne des mots, voix au parfum musical, Anick Arsenault nous a livré trois extraits de son recueil de poésie retraçant un certain épisode de sa vie et deux autres qui rendent hommage au courage, à la résilience et à la force des femmes. Habitantes est un livre de poésie qui doit se retrouver dans tous les foyers du Québec. Nous avons eu aussi le privilège d’entendre quelques extraits de La passion de Cobain, en accueillant le poète de renom Jonathan Charrette, qui, avec sa voix profonde et grave, nous a emportés dans son univers imprégné de l’esprit de Kurt Cobain, mort par suicide beaucoup trop jeune.

Anick Arsenault Photo : Guy Ouellet

 

Théâtre du Vieux Garage : Fiesta au manoir hanté. Queneau disait : La poésie est avant tout faite pour être dite, comme le théâtre est fait pour être joué. À voir la performance de la troupe « Une petite gêne sur scène », nous avons eu droit à du théâtre de haut niveau avec la pièce « Fiesta au manoir hanté », un texte original écrit par François Larocque. L’action, les acteurs, les dialogues, le thème exploité, le décor, les costumes, l’éclairage, tout était à point avec cette comédie. Mission accomplie ! Toutes nos félicitations, nos bravos et chapeau à tous ceux qui ont contribué à faire de cette pièce un moment de divertissement et de purs plaisirs. Saint-Ulric a une chance immense d’avoir en ses lieux un théâtre de cette qualité. Je songe sérieusement à joindre cette troupe…

Journées de la culture 24-25-26 septembre 2021. Le Comité culturel s’associe avec la MRC de la Matanie et Le Jubé de Saint-Léandre pour présenter plusieurs activités dans le cadre des Journées de la culture 2021 qui se tiendront les 24-25 et 26 septembre. Sous le leadership de Marie-Claude Soucy, nous travaillons actuellement pour nous assurer de la participation des artistes afin de présenter un programme détaillé d’activités dans la première moitié du mois de septembre. Restez à l’affût de l’événement en nous suivant sur les réseaux sociaux pour connaître les avancements des Journées de la culture qui s’en viennent chez nous les 24-25 et 26 septembre.

* Les Rencontres Hydro-Québec est une initiative de la société d’État qui a pour but de susciter et à soutenir lors des Journées de la culture, la production d’activités culturelles et artistiques dans des municipalités de moins de 3 000 habitants.

Fiesta au manoir hanté

Précédent

Avis public d’élection: Municipalité de Saint-Ulric

Suivant

Lire plus dans Info-Organismes

You may also like

Collaborateurs

Fiesta au manoir hanté

par Pascale Gagné J’ai assisté à une représentation de la pièce Fiesta au manoir hanté, présentée en août, à Saint-Ulric. Comme l’aurait dit ...
Collaborateurs

Des bleuets à St-Ulric

Par un beau samedi ensoleillé, une visite s’imposait à la bleuetière de notre municipalité. C’est devant un magnifique paysage, parsemé de vaches et ...
Collaborateurs

Comme un dimanche…

Par: AJ Bordeleau Le ciel était lourd Nuages menaçants Il faisait encore chaud Mais un peu beau Mais dans les champs Ça ressemblait ...
Collaborateurs

Mgr-Belzile sous la loupe

Par Marie-Hélène Bouillon, agente de réadaptation scolaire Cette année notre chronique sera dédiée entre autres à la présentation des membres du personnel de ...

Commentaires

Laisser un message

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.