CollaborateursOctobre

Chronique prévention incendie

0

par Billy Tremblay, pompier préventionniste

 

 

 

En cuisine, chaque huile et graisse a son utilisation!

On ne le dira jamais assez, en cuisine, il est primordial de garder un œil attentif sur ce que l’on fait chauffer, particulièrement lors de l’utilisation d’huiles ou de graisses. En effet, chaque huile ou graisse a des propriétés uniques et une utilisation idéale.

Par exemple, il est recommandé de consommer certaines huiles crues, d’autres sont idéales pour chauffer des aliments à la poêle ou au four tandis que quelques-unes seulement devraient être utilisées à haute température, pour la friture par exemple. Il est alors primordial de savoir à quelle huile on a affaire!

De l’huile qui fume…
Lorsqu’une huile atteint une température trop élevée (T° qui peut varier d’une huile à une autre), de la fumée apparaît. Cette fumée indique que la matière grasse commence à se décomposer et à se dénaturer. Il est alors recommandé de diminuer la température de l’huile.

Dangers d’inflammation des huiles en cuisine
Continuer de chauffer une huile qui fume peut augmenter la température de cette dernière suffisamment pour que des flammes apparaissent. En effet, l’huile chauffée crée un mélange gazeux susceptible de s’enflammer à tout moment sous l’effet d’une source de chaleur. L’élément chauffant d’une cuisinière dégage une chaleur suffisante pour provoquer l’inflammation du mélange gazeux. Si on ne cesse de chauffer une huile, cette dernière finira par atteindre une température à laquelle elle s’enflammera spontanément!

À chaque huile son usage

Ce qu’il faut retenir, c’est que :
– Il est important de lire les étiquettes et de se renseigner sur l’utilisation de chacune des huiles;
– Seulement quelques huiles peuvent supporter de hautes températures;
– Une huile qui fume commence à se dégrader;
– Il est recommandé de diminuer la température d’une huile qui fume afin d’éviter l’apparition de flammes.

 

Présentation d’album: Bobby Bazini Move Away

Précédent

«Tant que les moutons produiront de la matière, je tricoterai dans le cercle des fermières»*

Suivant

Lire plus dans Collaborateurs

Commentaires

Laisser un message

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.