Info-OrganismesMars

Chronique du 150e

0

25par Jocelyne Rioux

Quelle fin de semaine inoubliable! Une salle comble, des gens talentueux, des prestations à en couper le souffle, des activités en plein air, comment ne pas être fiers de ces belles réalisations! Merci à chacun de vous pour votre participation au lancement des fêtes du 150e. Durant la soirée protocolaire, nous avons procédé au lancement du livre 150 ans d’histoire à raconter de l’auteure Andrée Gendron. Ce livre sera non seulement un récit savoureux de nos ancêtres, mais une source inépuisable de richesses de l’histoire de Saint-Ulric.

Écrire est un art. L’histoire est une passion. Écrire l’histoire, c’est tout un défi qu’a relevé avec brio notre auteure, Andrée Gendron. Originaire de Saint-Ulric et issue d’une 3e et 4e génération de Paquet et Gendron, bien enracinée dans les terres ulricoises, Mme Gendron a débuté ses études dans les petites écoles de rang. Déchirée entre sa passion pour l’histoire et son amour pour la mer, le contexte économique de l’époque l’a conduite à l’Université du Québec à Rimouski où elle complète sa formation. Titulaire d’un baccalauréat en chimie, d’une maîtrise en océanographie et en gestion de l’environnement, ses diplômes l’amènent à travailler à la direction de la recherche scientifique du MAPAQ, au ministère de l’Environnement, conseillère de la sous-ministre adjointe aux Opérations régionales pour finalement terminer sa carrière aux Services des matières résiduelles. Un impressionnant CV, il va sans dire.
Écrire un livre, c’est aussi une façon d’appartenir à l’histoire, à une époque, à une communauté. C’est plus qu’un héritage que laisse Mme Gendron avec ce livre, c’est un joyau culturel.

De retour depuis 2014 dans son coin natal, elle a fait construire sa maison sur les terres ancestrales. À travers les lignes de 150 ans d’histoire à raconter se dégagent une rigueur intellectuelle, une rectitude des faits et dates et un intérêt marqué pour la vie d’autrefois. Un million de remerciements pour cette œuvre et ce dévouement incommensurable.

Qu’il me soit permis, par le biais de cette chronique, de vous inviter à vous procurer le livre qui sera disponible dès le 15 mars. Voici un extrait que nous pouvons lire au dos de la couverture.

Saint-Ulric, un territoire riche de ses trois rivières, de sa forêt et de la mer. Tout pour attirer de vaillants défricheurs en quête de terres à cultiver. Ils sont venus de Métis, de Sainte-Flavie, de Sainte-Luce, de Rimouski ou de plus loin en suivant le chemin du roi. En arrivant, ils ont entendu le bruit des moulins à scie sur la Tartigou et la Blanche. C’est là qu’ils ont installé leurs familles et fait naître leurs enfants. En 150 ans, à force de persévérance, ils ont construit une église, des routes, des ponts et des écoles. Ils ont cultivé la terre et produit du bois de sciage, de la farine et du beurre. Ils ont développé des tourbières. Même si certains ont dû partir gagner leur pain dans d’autres contrées, Saint-Ulric est de toujours une terre d’accueil enrichie par ses nouveaux arrivants. En 2019, ce sont les Ulricoises et les Ulricois d’hier, d’aujourd’hui et de demain que ce livre tente d’honorer.

Auteur: Andrée Gendron Éditeur: Comité culturel Saint-Ulric Date prévue de parution: 15 mars 2019 Prix: 35$

Le livre sera en vente au moment de la parution à la Municipalité de Saint-Ulric, au Marché Dubé de Saint-Ulric, à la Galerie d’art Lucette Lavoie et à la Chouette Librairie de Matane. D’autres points de vente sont à venir.

Le chant thème a été un moment charnière de la soirée d’ouverture. Un moment très attendu, un moment qualifié de magique, d’extatique. Beaucoup de fébrilité habitait nos 40 choristes, musiciens et directeur de chorale. Ils nous ont livré une performance extraordinaire. L’auteure des paroles, Denise Lagacé, et l’auteure de la musique, Marie-Josée Paris-Gingras, ont certes été poussées par l’inspiration de la vie d’autrefois et l’enthousiasme du moment. Quant au directeur, René Beaulieu, il a fait un travail digne d’un professionnel chevronné. Coup de cœur et chapeau tout le monde. La population pourra les entendre à nouveau lors d’une soirée-spectacle, le 11 mai prochain.

Chanson thème: Je suis de mon village
Paroles: Denise Lagacé
Musique: Marie-Josée Paris-Gingras

Refrain
Merci, merci d’avoir traversé les âges!
Merci, merci d’avoir choisi nos rivages!
De souche ou d’adoption,
Haut et fort proclamons:
«Je suis de mon village!»
Portés par les vagues ou bien poussés par le vent,
Ils sont venus de loin il y a si longtemps,
Sueur au corps, cœur plein d’espoir,
Nous laisser cent cinquante ans d’histoire.
Du chantier à la ferme et en passant la mer,
Se bâtir un village, malgré tous les revers,
À céder aux petits, aux arrières et arrières,
Et laisser cent cinquante ans d’histoire.
Y’a pas si longtemps, y’a eu des Charles pour développer,
Des Georges pour améliorer, des Alma pour éduquer,
C’était notre temps! On a mis du temps,
Pour laisser cent cinquante ans d’histoire,
Et là, il y a nous, tous ces fiers descendants,
Léguant notre héritage pour que d’autres le partagent.
S’unir pour grandir, c’est notre adage.
À bientôt…. dans cinquante ans!

Photographie Boris Firquet 1re rangée: René Beaulieu directeur, Michelle Lepage, Michèle Paquet, Florence Gosselin, Édith Lebreux, Yvette Simard, Lise Côté, Marielle Truchon, Carmen Lamarre, Odette Ross, Lise Saint-Pierre, Marie-Josée Paris-Gingras pianiste. 2e rangée: Odette Ouellet, Mariette Simard, Liette Ross, Margot Côté, Gaétane Desrosiers, Jeannine Ross, Nataly Dubé, Annie Pearson, Marcelle Gendron, Marjolaine Imbeault, Judith Ouellet. 3e rangée: Bernadette Ouellet, Ginette Ouellet, Nancy Ouellet, Monique Belley, Jeannine Desrosiers, Dorine Poirier, Marie Fournier, Nancy Dufour, Marlyse Reichenbach, Jocelyne Pilote. 01Guy Ross, Pierre Reichenbach, Claude Gingras, Jean-Paul Desrosiers, Laurent Gendron, Robert Auger, Samuel Gagné, David Michaud. Absents sur la photo: Guy Dion, Myriam Richard, Raphael Gingras.

 

 

Mgr. Belzile sous la loupe

Précédent

Rapport annuel 2018 du Journal L’Ulricois

Suivant

Lire plus dans Info-Organismes

You may also like

Août

Comité culturel de Saint-Ulric 

Par Jocelyne Rioux, présidente Un été bien rempli Pas de repos cet été pour le Comité culturel, puisque celui-ci participe aux différentes activités ...
Août

Fable à compléter

LE CORBEAU ET LE RENARD Maître Corbeau, sur l’arbre, Tenait une fleur. Maître Renard, de sa maison, Lui dit à peu près cela ...
Info-Organismes

L’Ulricois sur le terrain

Par Véronique Boucher  Portes ouvertes à la Résidence L’Entre Gens  Le 4 juin dernier avaient lieu les portes ouvertes à la nouvelle résidence pour ...

Commentaires

Laisser un message

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.